Feb
08
2010

dynamique des nuages de kiffe

Je ne sais pas à quoi ressemblera le monde demain.

Par contre, pour chaque demain que j’envisage, je sais répondre à 3 questions :

Ai-je envie de vivre ce demain ? (à mes yeux, est-il désirable ?)

Quel effort faudrait-il que j’engage pour que ce demain arrive ? (à mes yeux, est-il accessible ?)

quelle énergie suis-je prêt à engager pour que ce demain arrive ? (combien je le kiffe ?)

La réponse à la dernière question est liée aux deux premières : je kiffe les demains qui valent le coût :

cadran_kiffometre

Considérons maintenant tous les demains que je kiffe, et uniquement ceux-la.

Si chaque monde possible est un point, les demains que je kiffe forment un nuage. C’est mon nuage de kiffe :

mon_nuage

Que j’ai conscience ou non de là où se trouve mon énergie, je sais que d’ici demain, mes actions auront contribué aux demains rouges de ce nuage. Même si je ne fais pas d’effort conscient, ni planification explicite, les actions que je réaliserai aujourd’hui contribueront à des demains de ce nuage. Quand je medis que je “devrais” faire quelque-chose que je ne fais pas, c’est probablement que cette chose n’est pas dans mon nuage. Si je me laisse guider par mes 2 pieds, c’est dans la zone rouge de mon nuage que je vais agir. Et plus j’aurai fait l’effort de me représenter consciemment les demains qui me font kiffer, plus mes actions tendront vers ces même demains, au centre de mon nuage.

Au moment où j’écris cet article, je vois par la fenêtre un homme passer dans la rue. Quels sont ses rêves ? A quels demains va-t-il consacrer son énergie aujourd’hui ? Je n’en sais rien. Il a lui aussi son propre nuage, dont la forme ressemble au mien. Mais il est possible que nous n’ayons pas d’énergie à consacrer aux mêmes demains : nos nuages sont disjoints.

nuages_disjoints

Si nous nous laissons guider par nos 2 pieds, il continuera son chemin, je terminerai mon article, et il est peu probable nos actions se renforcent mutuellement pour contribuer au même demain.

Voici maintenant le nuage de Bob et le mien.

nuages_joints

Bob et moi  parlons souvent ensemble de nos rêves, ainsi je sais nous partageons certains de nos demains : Nos nuages se recouvrent.

Plus nous échangeons, mieux je comprends pour quels demains Bob a de l’énergie, et plus grande est ma conscience de notre zone partagée, là où nos énergies vont s’ajouter. Dans cette zone, les demains semblent plus accessibles, car l’énergie de Bob va s’ajouter à la mienne pour y parvenir. Voilà qui augmente encore l’énergie dont je dispose pour rendre ces demains possibles.

Ainsi, même sans coordination préalable ni accord explicite, Bob et moi allons agir dans notre zone partagée, simplement parce que nous savons que nous la partageons. Et puisque nous aurons agit pour des demains proches, il est probable que nos surlendemains (les demains de notre demain), soient encore plus proche : plus nous parlons de nos kiffes, plus nos nuages de kiffe s’attirent.

Ce qui se passe entre le nuage de Bob et le mien, arrive aussi avec Eric, Bernard, Manu, , et mes autres collaborateurs à /ut7. Notre proximité, et nos dialogues fréquents nous permettent d’appréhender les motivations et espoirs des uns et des autres. Par ajustements mutuels successifs, nous agissons, et nos nuages respectifs se rapprochent. Nous apparaissent peu a peu des zones de demains kiffants que nous sommes de plus en plus nombreux à partager.

nuage_d_equipe

Facile de reconnaitre un demain dans cette zone partagée : il suffit de l’évoquer, et de prendre la mesure de l’enthousiasme qu’il suscite. C’est une expérience formidable de partager une zone de kiffe avec ses collaborateurs. Quand nous agissons dans une zone de kiffe partagé, c’est un moment où chacun de nous s’efforce d’agir  sur ce qu’il y a de plus important pour lui, en collaboration naturelle avec les autres. A notre grande surprise, nos actions respectives se renforcent mutuellement, sans effort de coordination, et finissent par s’intégrer gracieusement en un tout cohérent. Qui a déjà vécu ça ? …. Qui veut le vivre encore ?

De telles conditions ne se sont pas réunies par hasard. Ceux qui sont réunis à /ut7 avaient des nuages suffisamment concordant pour que le processus de  rapprochement puisse s’amorcer. C’est arrivé parce que chacun d’entre nous, dès l’instant où il a frappé à la porte de /ut7, s’est vu demander :

C’est quoi ton kiffe ?
Que voulons nous créer ensemble ?

blanc

Je m’emballe, je m’emballe, ça deviendrait presque sérieux… Un peu de détente, pour finir. Je me demande :

Comment ont-ils réussi à faire ça ? Ils ont mis au point un plan d’actions avant le match ????

Written by in: Uncategorized |

2 Comments »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL


Leave a Reply

© 2009 - Raphaël Pierquin